- Les dogmes, ici, ne sont pas explicites, ce seraient des conceptions de base qui semblent établies et malvenues à mettre en cause.  
- L’épistémè de Foucault s’en rapproche, qui offre les cadres généraux de la pensée.
- Un épistème est formé d’assomptions implicites sur une vision du monde au sujet de la connaissance, des méthodes et de théories partagées à une époque.
- Ils forment un paradigme,ensemble d’éléments qui forment un champ d’interprétation, ou conception théorique dominante.  
Nous avons répertorié:                                 
- La connaissance est scientifique et  apporte le progrès.
- Les découvertes doivent avoir une application pratique, mise en oeuvre sans délai.
- La croissance est nécessaire à l’économie, une entreprise a besoin de se développer pour se maintenir.             
- La vertu du travail, estimé nécessaire à réussir sa vie, mais considéré comme une contrainte.                                     
- Notre rapport au temps est quantitatif et minuté, ‘vous avez la montre, nous avons le temps’, disent les autres.
- Réfléchir est un luxe.                              
- Il faut une relation stable pour être heureux, l’exclusivité amoureuse.
- L’égalité de tous, la démocratie occidentale est le meilleur système.  
- Les avancées technologiques servent à éviter les efforts, l’activité physique est cantonnée au sport.
- Le quantité prime sur la qualité.