..Il serait un peu trop aisé d’emprunter une âme toute faite. (ibid.)
- Vivre, c’est se chercher, se construire, se créer.
- On naît à soi et aux autres par les actions effectives.
- Où se trouve le ‘soi’ sous les couches de civilités, d’opinions, d’idées reçues ?
- Pour se trouver, il faut se dé-couvrir.
- Un cocon de sécurité (croyances, habitudes, dépendances) entrave la libération.
- La vie est sujette à un mouvement de balancier entre les influences,  nos résistances, rectifications, il faut du temps pour atteindre un équilibre.
- L’élaboration d’une pensée autonome requiert l’émancipation des contraintes familiales, communautaires, idéologiques…
- Les rites initiatiques servaient à naître à la vie adulte.
- Il faut du temps pour réaliser ses possibilité, trouver son ‘Ikigai’.
- L’âme se forge en l’éprouvant.
- La sagesse aide à prendre de la distance avec ses désirs,à se décentrer.
- L’aide des autres peut activer une renaissance (maÏeutique).