- Quels signes donnent conscience que la représentation d’une chose est valide et justifiée ?
- Peut-on différencier la connaissance d’une croyance ou d’une opinion ?
- Une expérience sensible semble nécessaire; ‘connaît-tu le pays où fleurit l’oranger’ (Goethe).  
- Même une connaissance théorique se ‘traduit’ par analogie à des percepts.  
- Toute compréhension est dépendante de l’existence d’un modèle construit sur un modèle fourni par les sens.
- La compréhension s’articule sur les concepts, elle exige une logique interne.  
- Les incohérences provoquées par une connaissance surprenante se résolvent en reconsidérant et corrigeant les bases conceptuelles.  
- Pouvoir l’expliquer à quelqu’un qui n’en a pas notion consolide la connaissance.
- La poésie ou la musique peut faire ressentir l’expérience d’un affect par la connotation.
- Connaître est lié à la mise en œuvre,  l’action en vérifie la validité, et le raisonnement la cohérence.
- Une connaissance est ancrée si elle sert de base à des raisonnements dont le résultat se vérifie.
- La connaissance devrait évoluer pour rester appropriée à la situation.