- L’être est évolutif, tend à s’améliorer, à atteindre le ‘bien-être’.
- L’être se nourrit de l’avoir qui lui est donné de l’extérieur, et ex-iste par le faire.
- L’être se forme à partir de l’inné, par le faire, (essais et erreurs au départ, expériences), par la manière de les relier (pensée), et par les acquis (connaissances).
- L’être est dans la présence, l’avoir vient du passé, le faire construit l’avenir.
- L’avoir donne les moyens de l’action, et, s’il inclut le savoir, les conditions de son choix et de son efficacité.
- L’accumulation quantitative est suivie d’un progrès qualitatif.
- Le perfectionnement passe par l’entraînement, et par la lucidité pour se débarrasser de l’illusion.
- La répétition augmente l’habilité, le  ‘savoir faire’ et laisse surgir l’inattendu et la créativité.
- Le ‘faire’ agit sur le monde, permet l’avoir, et sur l’être par les interactions et la réflexion.
- L’alternance entre les actions externes et internes est nécessaire au développement de l’être.
- C’est une boucle causale, chacun est à la fois effet et cause.