- La joie éclate à l’occasion d’une bonne surprise, mais peut être aussi une disposition intérieure.
- Élan naturel, la joie est une ardeur à vivre, parfois éteinte ou endormie.
- Émotion vive ou sentiment de plénitude, elle semble se raréfier dans nos société, on se méfie de l’absence de contrôle, de sérieux, qu’elle paraît indiquer.
- L’ego, le confort et la peur de le perdre, les contraintes, font obstacle à son surgissement.
- L’accueil conscient du moment présent aide à ressentir la ‘joie de vivre’.
- La joie réside dans le dépassement de soi et des normes, dans l’émancipation, la liberté intérieure.  
- Elle requiert l’écoute de ses besoins, la souplesse pour adapter sa vie à ses aspirations.
-  La joie serait un signe d’adéquation entre notre vie et notre nature profonde.