- ' La douleur est inévitable, mais la souffrance est facultative '   selon le bouddhisme.
- La souffrance est : une projection de la douleur, dans le temps.   La souffrance est une  interprétation.
    Souffrances utiles :
- La souffrance (douleur) que l'on dépasse lors de l'entraînement est utile à l'amélioration des performances.
- La souffrance est nécessaire à l'évolution vers un perfectionnement.
- Facultative ou utile à une purification de l'égo ?   Pourquoi d'ailleurs,  devrait-on  " purifier " notre égo  ?!
    Souffrances pas vraiment nécessaires :
- Un traumatisme issu de l'enfance, transgénérationnel  ou inexprimé, est un obstacle qui " limite la vie ".  [?!]
- Une souffrance, parfois mal identifiée ou non reconnue (burn out), signale un décalage entre sa vie [ses possibilités] et ses aspirations.
     Remèdes (?):
- La souffrance est à combattre, par l'action adéquate qui l'annihile, ou par un changement de point de vue.
- Considérer que seul ce qui dépend de nous vaut la peine de nous toucher, et un bon discernement, permet d'éviter la souffrance.
- L'acceptation est-elle un moyen d'échapper à la souffrance, ou serait-elle  une résignation stérile ?