- Dans la méritocratie, chacun contribue à la société selon son niveau de compétence.
- Comment le mérite est-il évalué: selon le diplôme, les concours, les difficultés surmontées, les résultats atteints ?
- Un consensus social valorise le travail intellectuel par le pouvoir qui lui est accordé.
- Les qualités considérées comme méritoires varient avec les besoins de la société.   
- L’équité est nécessaire pour que le mérite soit reconnu sans préjugés.
- L’émancipation vise à affranchir de l’état de dépendance et des limites acquises.
- L’évolution personnelle donne du sens à ses actes, en autoformation interactive, chacun peut atteindre son niveau maximal.
- L’autonomie de choix risque de morceler la société, les besoins n’étant pas partout rencontrés, mais la motivation de chacun augmenterait la créativité.   
- L’émancipation est un facteur d’évolution d’une société, mais aussi d’instabilité.
- Le mérite dépend des moyens et du désir, ils ont chacun une dimension de naissance, d’éducation et d’évolution.
- Les deux aspects sont concomitants dans nos sociétés, en proportion variable, dont l’équilibre est à rechercher.