Ou, plus précisément : " L’homme est l’image immortelle de Dieu ;  mais qui pourra la reconnaître, s’il la défigure lui-même ? "

- La représentation se fait à partir d’une image imparfaite vers une image idéelle ou idéale.
- Les divinités ne sont-elles pas des archétypes de caractéristiques humaines ?
- L’ ‘Un’ est défiguré par tout ce qui divise, ce sont les liens qui le nourrissent.
- Reconnaître suppose une connaissance préalable: préscience, idée innée ou concept culturel ?
- Ne pas voir les choses telles qu’elles sont nous empêche d’accéder à la connaissance.
-‘‘ Ci-git O ‘Sullivan, né homme, mort épicier.’’
- L’image suppose la lumière, elle peut être voilée, ou le miroir se ternir et n’en refléter qu’une part infime.
- La lumière aveugle, c’est l’ombre qui met en perspective et permet de différencier ;  mais, à partir des éléments particuliers, on peut concevoir l’ensemble.
- Défiguré, comme le portrait de Dorian Gray ?, ou est-ce le modèle divin qui l’est  par les interprétations des religions ?