- Tout changement est dynamique.
- Dans une transformation, il y a toujours un paramètre qui augmente ou diminue.  Dans un système : ‘Rien ne se perd, rien ne se crée’, si un paramètre croît, un autre décroît.
- Le changement qualitatif est-il mesurable ?
- Le décalage permet la mesure, pas la simultanéité.
- Le flux vient d'une tension vers l’équilibre, tout se rééquilibre en permanence.
- La répartition sur un grand nombre diminue la part accessible à chacun ;  est-ce le cas du savoir ?
- L’échelle de temps sur lequel il se déroule, rend le changement  plus ou moins sensiblement ou cognitivement perçu.  
- Une évolution est d’autant plus perceptible que l’observateur n’y participe pas. 
- Pour qu’un élément soit identifiable, il doit être distinct.
- Une parole peut déclencher un changement de mentalité ;  un grain de sable peut provoquer un changement de phase quasi instantané.