- Cette phrase est déjà une métaphore.
- L’armée part à la conquête, explorant la forêt de l’inconnu et le masquant à la fois.
- La vérité est-elle adéquation de l’idée au réel, ou dans la logique de la proposition ?
- L’agencement des idées, leurs relations, et la cohérence entre elles forment un système organisé.
- La vérité subjective dépend de la représentation propre, produite par l’expérience personnelle et les images suggérées par le langage.
- Les mots ont un sens apparent, selon le contexte, et une traînée de présupposés inclus dans l’étymologie et modulés par l’usage.
- La mobilité de l’armée peut se voir dans la labilité des significations, qui permet l’interprétation, ou dans la transmission culturelle. ‘Les métaphores nous pressent, comme les ombres infernales autour d'Énée. Et ces pensées mortes doivent revivre en chaque enfant, comme le mythe du Léthé l'exprime.’ (Alain)
- Les métaphores proposent des analogies, des connexités, et ….  véhiculent des préjugés.
- La vérité intersubjective dépend de la précision dans la définition des concepts, mais celle-ci fait appel à la transposition analogique pour s’en faire une image.
- Tendre vers la vérité demande l’analyse et l’affinement des métaphores.