- Trop souvent occulté par l’insignifiant, l’essentiel est perdu de vue ou reporté.
- L’action dans l’urgence est ponctuelle, sans considérer l’orientation générale qu’elle dessine.
- Les préoccupations quotidiennes prennent le pas sur les perspectives.
- On réagit émotionnellement, par désir,  l’essentiel se discerne par le raisonnement.
- L’exigence de raison s’éduque par sa valorisation, les exemples, l’analyse.
- Nous sommes débordés de choix sans responsabilités, sans en  percevoir les enjeux.
- La compréhension des enjeux dépend de l’information.
- L’essentiel paraît différent selon les individus, ou pour l’ensemble.  
- L’essentiel se dégage à long terme, avec le recul, la projection, l’éclairage historique.
- La distraction endort les consciences.         
- Sommes-nous dans un déni de réalité par confort, ou poussés par le besoin ?
- Pourtant ‘on ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux’ (A. de Saint-Exupéry).