- L'individu est formé à la fois de son héritage génétique, culturel et de son expérience.
- La culture donne un accès à l'expérience des ancêtres et à leurs créations.
- Elle est un atout pour des interactions efficientes dans un groupe
- Nécessaire à la reconnaissance, elle permet de s'identifier, d'être accepté.
- Les difficultés viennent des contradictions de valeurs, ou des interprétations erronées de comportement.
- Une culture exclusive est un désavantage pour l'adaptation dans un autre groupe.
- Système de croyance et de valeur, elle  nous enferme dans une bulle d’ ‘‘habitus’’, l’ignorance des mécanismes ou la résistance aux évolutions induit des incompréhensions entre groupes, générations.  
- Le langage symbolique offre une variété d’attribution de sens et une prise de distance qui enrichissent les relations.
- Si la culture détermine des modes de pensée, des interprétations du réel, elle les limite aussi si on y reste enfermé.
- Elle nous éloigne de la nature au point d’y apporter des déséquilibres irréversibles.
- La culture se substitue à la programmation instinctuelle et permet ne évolution rapide, mais n’étant pas transmissible génétiquement, elle implique une vulnérabilité à la naissance et une dépendance plus longue, elle a fait de l’homme un être curieux non spécialisé.