- Par curiosité, si on ne sait pas qui demande l’entrée.
- La surprise porte aux suppositions, ouvrir permet de vérifier sa prédiction.
- La réaction d’accueil est-elle culturelle ou naturelle ?
- Se sent-on libre de répondre à une demande d’échange, peut-on refuser le contact ?
- L’hospitalité semble naturelle dans les zones isolées, elle fait l’objet d’un contrat tacite de répondre au besoin du voyageur qui respecte l’hôte et n’en abuse pas.
- La venue d’autrui peut représenter une menace ou une chance.
- Une sollicitation inopinée dérange nos habitudes, l’ouverture à autrui dépend de notre disponibilité.
- Et si je n’avais pas été là ?, mais ne pas répondre alors que je suis présent, est-ce de la dissimulation, une dérobade ?
- Ne devrions-nous pas nous poser la question: pourquoi n’ouvrons-nous pas ?
- La méfiance se nourrit d’expériences négatives, la prudence n’est pas un refus de communication.
- Le désir d’interactions directes se disperse dans les échanges numériques.
- L’individualisme pousse à considérer le visiteur comme un intrus; on veut bien de l’autre, mais à sa guise.