28 avril 2018

« Quels sont les dogmes de notre société ? »

- Les dogmes, ici, ne sont pas explicites, ce seraient des conceptions de base qui semblent établies et malvenues à mettre en cause.  - L’épistémè de Foucault s’en rapproche, qui offre les cadres généraux de la pensée.- Un épistème est formé d’assomptions implicites sur une vision du monde au sujet de la connaissance, des méthodes et de théories partagées à une époque.- Ils forment un paradigme,ensemble d’éléments qui forment un champ d’interprétation, ou conception théorique dominante.  Nous avons... [Lire la suite]
Posté par anneds à 23:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2018

« Vivre, c’est naître lentement. (A de Saint-Exupéry) »

 ..Il serait un peu trop aisé d’emprunter une âme toute faite. (ibid.)- Vivre, c’est se chercher, se construire, se créer.- On naît à soi et aux autres par les actions effectives.- Où se trouve le ‘soi’ sous les couches de civilités, d’opinions, d’idées reçues ?- Pour se trouver, il faut se dé-couvrir.- Un cocon de sécurité (croyances, habitudes, dépendances) entrave la libération.- La vie est sujette à un mouvement de balancier entre les influences,  nos résistances, rectifications, il faut du temps pour atteindre un... [Lire la suite]
Posté par anneds à 23:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2018

« En quoi la pensée du gestionnaire est-elle différente de celle du participant ? »

- Les considérations stratégiques du gestionnaire concernent l’ensemble, celles des acteurs sont partielles.- Est-ce une différence de pensée ou de point de vue ?- Le gestionnaire considère des individus, les participants y voient des personnes sensibles.- La pensée de gestion est orientée vers l’abstraction, celle du  participant vers le concret.- L’abstraction déconnecte des considérations morales individuelles sur les actes, pour se fixer sur celles du résultat d’ensemble.  - Les affects liés à un geste concret sont... [Lire la suite]
Posté par anneds à 23:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 avril 2018

« Comment gérer la reconnaissance de groupe dans notre société ? »

- Une expérience relatée semble monter que l’identification de ‘siens’ fait réagir les mêmes zones cérébrales que la reconnaissance de membres assignés de son équipe, récemment constituée.- L’inclusion rassure, génère la confiance, sa conséquence est la loyauté.- L’effet supposé de la reconnaissance de groupe est l’apaisement.- L’identification est cognitive, son effet est émotionnel.- On est plus favorablement disposé envers un ‘reconnu comme sien’ qu’envers un ‘autre’.- Les autres groupes sont classés selon l’expérience, la... [Lire la suite]
Posté par anneds à 23:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]