- L’incompréhension vient-elle de la multiplicité de ce qui est considéré comme vrai ?
- Une assertion sur le réel tenue pour ‘vraie’  sert de base à l’action et à la pensée.
- Les critères transmis dans une culture, donnent des illusions d’évidences.
- Les types de vérité découlent des critères retenus: les critères d’autorité donnent lieu à des croyances, le pragmatisme se base sur des critères d’utilité ou effectifs; les critères de cohérence interne soutiennent la logique de propositions dépendant des prémisses, les critères empiriques donnent des vérités valides; la réfutabilité, des vérités scientifiques.
- La réalité des faits se vérifie par la concordance entre des sources indépendantes.
- Les critères de vérité sont-ils plus disparates qu’auparavant ?
- Les différentes approches empêchent la coopération et sont sources de malentendus.
- La recherche de la vérité serait une tentative d’élévation vers des formes intelligibles.
- La variété des critères serait un facteur d’évolution de la notion de vérité.
- Les échanges sur les bases des vérités relatives, permettent une meilleure approche du réel.
- Le doute est-il une aide ou un obstacle dans la construction de la vérité ?