- Les petits états de la renaissance ont assis leur pouvoir par le renom de la culture.
- Le mouvement des lumières a initié des bouleversements de pouvoir.
- La culture met en cause ou justifie la légitimité du pouvoir.
- La culture est une forme de pouvoir car elle influence les mouvements de pensée.
- Le pouvoir et la culture sont intriqués.
- Ce qui est important dans la culture est une échelle de valeurs qui gouverne les comportements visibles.
- La culture ne retient que ce qui prédomine d’une une époque.
- L’antagonisme apparaît si le pouvoir est imposé.
- Le pouvoir s’appuie sur la culture, il se maintient en la perpétuant, mais la culture évolue. 
- La culture, même muselée, a une faculté de résurgence débordant les pouvoirs.
- La culture fait ressortir dans son activité les modifications, les bifurcations.
- L’étendue de la culture donne des armes pour résister au pouvoir en offrant des assises à l’esprit critique.