- Nous sommes les descendants de Caïn.  La "civilisation" des peuples, prévient-elle les luttes fratricides ?
 - Le rôle d’un gardien est de surveiller et de protéger ;  les deux sont liés.
 - La question même, est un déni de responsabilité envers l’autre ;  suis-je garant de son intégrité physique et .. morale ?  Quelle est l'éventuelle part de responsabilité mutuelle ?
 - L’appropriation d’un territoire, appelle-t-elle au devoir d’hospitalité envers celui qui est de passage ?  Il y a beaucoup de " frères ", mais peu d’amis..!
 - La condition d'une fraternité idéale,   est  l’autonomie de chacun.
 - Je ne me considère comme "gardien" que de celui qui respecte " ma loi ";  je coopère avec celui qui respecte les mêmes règles que moi, et suis solidaire de celui qui est soumis aux mêmes conditions ..
 - Le frère est celui avec qui on a des similitudes d’opinion, de croyances, d’usages, de territoire,..;  ou plus largement, celui qui nous ressemble.
 - La responsabilité individuelle, serait au moins, de respecter les conditions de viabilité de nos prochains.
 - Je ne suis le gardien  QUE de moi-même, mais prends la responsabilité de chacun de  MES actes.